Le Full Stuff du Free to Play sur PC

Age of Wulin : univers original, gameplay bancal

Age of Wulin, MMORPG arts martiaux

La réussite d’un jeu vidéo entraîne souvent la profusion de jeux du même genre. C’est à la suite du succès de World of Warcraft (et de son ancienne position de jeu PC le plus joué au monde) que les MMORPG, notamment free to play, ont commencé à se multiplier sur le web. Pour se faire une place sur ce marché sur-peuplé, les nouveaux arrivants doivent faire preuve d’originalité pour séduire des fans qui ont vu défiler des dizaines de productions. Un défi que Age of Wulin, dernier jeu édité par Gpotato, n’a malheureusement pas réussi à relever, malgré son univers atypique.

Un MMORPG d’arts martiaux qui prend place dans la Chine médiévale. Sur le papier le projet avait l’air original sans rien inventer puisque des titres comme 9Dragons, World of Kung Fu ou encore Jade Dynasty prennent déjà place dans un univers similaire. Il est toutefois assez rare qu’un MMORPG free to play sorte de l’univers Heroic Fantasy habituel peuplé d’elfes, d’orcs et de nains pour que cela soit souligné. Présenté à l’E3 2012 et redoublant depuis cette date de trailers alléchants, Age of Wulin était très attendu, notamment quand on connait la qualité de certains titres de l’éditeur Gpotato tels que Allods Online ou Continent of the Ninth Seal.

Graphismes Age of Wulin

Les environnements vides n’arrivent pas à rattraper la mauvaise qualité des graphismes

Malheureusement, la déception commence dès l’entrée en jeu et la génération du monde : le jeu est graphiquement à la ramasse. On sait que les MMORPG free to play ne sont pas toujours les plus attractifs du marché en termes d’aspect graphique, mais Age of Wulin est vraiment au fond. En plus d’être de mauvaise qualité, les environnements sont vides, que ce soit les villes ou même les campagnes environnantes. C’est d’autant plus dommage que le principal atout du jeu était justement son univers original. La modélisation des personnages fait qu’ils se ressemblent tous, joueurs comme PNJ. La personnalisation des personnages y est pour quelque chose. Quelques visages  prédéfinis et un semblant de personnalisation, trois coiffures et trois tuniques de départs composent la création de votre personnage.

Les animations de mouvement et de combat ne sont pas là pour rattraper le coup. Pour un MMORPG d’arts martiaux, la moindre des choses aurait été de fournir un système de combat dynamique et intéressant. Mais encore une fois ce n’est pas le cas de Age of Wulin. Même si l’on remarque une volonté de l’équipe de développement de proposer un système un peu plus original avec des attaques, des parades et des feintes, le résultat est décevant. L’IA de Age of Wulin n’est pas à la hauteur, si bien qu’il suffit d’attaquer en permanence pour venir à bout de vos ennemis.

 Le jeu arrive toutefois à faire preuve de quelques originalités en remplaçant l’habituel système de classes par un système de sectes que vous pouvez rejoindre et qui définiront votre style et votre rôle au combat, ou encore en supprimant toute trace de niveaux de personnage au profit d’un système de « cultivation » de vos capacités, cela ne suffit pas à combler l’immense fossé creusé par tous ses défauts.

Reste le système de quêtes qui nous propose de choisir une trame principale à la création de notre personnage (comme dans Guild Wars 2) en plus des habituelles quêtes présentes dans les villes. Rien de bien passionnant dans les deux cas. De plus, le système de recherche de quêtes via un menu et le déplacement automatique vers l’objectif vont à l’encontre d’une quelconque immersion et tuent tout dynamisme.

-Alguard-

Modeste

Alguard
Alguard - Seigneur de Free to PC et chasseur de dragons

1 Comment

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Login

Répondre

Login



  S'inscrire І Mot de passe oublié

Fermer la fenêtre